Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Comment on apprend à grandir,

Le 25 juin 2017, 15:03 dans Humeurs 3

©Frederick Brunner

 

                                            Comment on apprend à grandir,

 

 Il arrive un temps dans la vie où on apprend ... la différence entre tenir la main de l'autre et l'enchaîner à soi .

Un temps où on apprend que l'amour ne signifie pas se soulager de tout soucis sur l'autre .

Et que la compagnie n'est pas toujours une garantie contre la solitude .

 Un temps où on apprend que les baisers ne sont que des cadeaux , ne sont pas des promesses .

Sweet

Il arrive un temps dans la vie où on apprend à accepter ses échecs en gardant la tête haute et les yeux ouvert,

Où on apprend à bâtir notre vie dans l'instant présent  parce qu'on ignore si on sera toujours là demain .

Il arrive un temps dans la vie où on apprend que même le soleil brûle si on en abuse .

Isaac Snowman - 11874-1947

Alors travaillons à décorer notre jardin intérieur , au lieu d'attendre que quelqu'un  nous offre des fleurs .

Il arrive un temps dans la vie où on apprend ...

La souffrance , la peine , l'absence ,

Mais où on apprend qu'on a en soi la force d'y faire face .

artist Sandra Kuck

Il arrive un temps dans la vie  où on découvre ... ce que l'on vaut vraiment ...

Et on continue d'apprendre ...

...

Avec chaque abandon , chaque perte , chaque départ , on apprend .

 

                  Texte de Véronica A . Shoffstall

Steve Hanks, "Mother & Child Bond"

 On naît heureux, on grandit , on apprend toutjours en grandissant que la vie n'est pas toujours celle qu'on a choisi,

En fin de compte, on ne grandi jamais puisqu'on apprend toujours encore et encore  .

                    Gros bisous les amies, a plus , Orléanie

Bouguereau

Mother and daughter

love this mum and daughter shoot....

Bonheurs substils,

Le 25 juin 2017, 10:03 dans Humeurs 3

C12.jpg

 

                                                   Bonheurs substils,

 

Tu vieillis . Depuis que tu es tout petit , tu vieillis . Longtemps , tu n'y a pas songé . Puis tu as commencé à y penser : 

avec douleur, tristesse, inquiétude . Alors , tu fuyais la question du vieillissement . Et la question restait là , comme une sale petite poussière cachée  sous le tapis  de tes autres pensées  et de tes activités .

Mais maintenant, c'est bon ; enfin , il te semble .

Tu accepte que tu vas vieillir , tu accepte que tu vas mourir . Et au lieu de t'attrister, ça te donne de la force  et de l'intelligence . 9a te donne le goût du bonheur .

Tu te souviens de cette phrase  de Pierre Desproges : << Vivons heureux  en attendant la mort .>>  Et de cette autre de  Paul Claudel :

<< Le bonheur n'est pas le but  mais le moyen de la vie .>> .  Nous ne vivons pas seulement pour être heureux , mais parce que nous pouvons l'être , parfois, souvent .

C16.jpg

Sinon, sans le bonheur , cette vie ne vaudrait pas tellement la peine , ou ne serait pas si interéssante . Et  tu as aussi compris autre chose ; que tu devais te résoudre , comme tous les humains , à être un intermittent du bonheur .

Il vient , il part, il revient, il repart . Après son départ , tu peux l'attendre , l'espérer , gémir et regretter . Ou continuer de vivre , en allant là tu sais où  qu'il passe  souvent. Cela ne t'attriste plus , ces intermittences  du bonheur dans ta vie . Tu es devenu plus " intelligent du bonheur " >> . Tu as appris à travailler  au conditions de sa venue , sans t'arrêter pour l'attendre , mais en continuant de vivre .

C17.jpg

 On peut décider de travailler à son bonheur  . C'est ce que Spinoza appelle " rechercher la joie par décret de la raison " . Et contrairement  à ce que beaucoup d epersonnes pensent ou affirment , bien des changements  sont toujours possibles  en matière d'aptitude au bonheur .

 Même nos efforts  pour nous  en rapprocher  nous font du bien . C'est sans doute pour cela  que Jules Renard disait :

                             << Le bonheur,  c'est de le chercher .>> 

 Quels sont ces efforts ? Quels sont les trucs ?  En réalité , nous savons déjà tout ce qu'il faut savoir .

La plupart des parsonnes savent parfaitement  ce qui est important  pour leur bonheur , au moins intuitivement ; mais elles ne le font pas .

Lorsqu'elles sont forcées d'y réfléchir , le plus souvent à cause d'un drame  dans leur vie ( une maladie sérieuse  ou le décès d'un proche ) ,  elles " se découvrent "  pas ce qui fait le bonheur , mais elles prennent simplement conscience  qu'elles auraient dû s'en occuper plus tôt .

daf9026d8e4b6fc236b3033e8f72bea6.jpg

La construction du bonheur ne passe pas  par des découvertes ( de ce qu'on ignorait )  mais des prises de conscience  ( de l'impostance de faire vraiment  ce que l'on savait déjà ) .

Un petit exemple :  dans une étude  sur de jeunes mères , on s'était aperçu que le temps passé  avec leurs enfants  n'était pas , d'après les recueils émotionnels  en temps réel , très riche en état d'âme positifs .  Pour la simple raison  qu'elles n'étaient pas avec leurs enfants " dans leur tête "   parce qu'elles essayaient  de faire d'autres choses  en même temps ( ménage , courses, coups de téléphone ... )  et que leurs rejetons  les gênaient alors . D'où ce paradoxe :  le temps passé avec leurs enfants  en arrivait à être pénible , saturés en état d'âme négatifs . Alors que nos enfants sont notre bien  le plus précieux , nous le percevons souvent , dans l'instant    , comme des complications ou des stresseurs , parce que lorsque nous sommes avec eux , nous voudrions aussi pouvoir faire d'autres choses .

C3.jpg

 les pratiques du bonheur sont ainsi , le plus souvent,  une histoire de bon sens . Ce qui ne veut pas dire  que le bonheur est simple  et monolithique . Ni obligatoire .  Lorsqu'on dit que l'on préfère le bonheur  et qu'on a envie de le rencontrer plus souvent , certains interlocuteurs  se sentent menacés , comme si on allait leur retiré leur " droit au malheur " .

Nous avons évidemment le droit  d'être malheureux . C'est plus qu'un droit , c'est un destin : le malheur et l'adversité font pleinement partie de l'existence , et ne manquent pas de s'inviter  dans notre vie . Et d'ailleurs , être malheureux , au-delà d'être un " droit " , n'est pas aussi un " besoin " ? Les états d'âme négatifs  nous sont-ils nécessaires ?

de fait,  il existe au moins une raison pour ne pas réprimer ou interdire les états d'âme négatifs ; il mettent les états d'âme positifs en valeur  . D'aileurs on a montré  ( et chacun de nous le ressent bien )  que plus le niveau moyen  de bien-être  est important , moins les évenements positifs contribuent çà ce bien-être . C''est ce que j'appelle l'effet (   démocratie et douche chaude ) . >>

 Lorsqu'on vit en démocratie , le faite de voter nous remplit de moins de joie  que si c'est le premier vote  au sortir d'une dictature . Lorsqu'on est habitué a sortir d'une douche chaude  tous les matins , elle ne nus fait pas chanter de joie , sauf lorsquue nous sortons d'une longue panne de chaudière .

C4.jpg

Quand nous vivons dans le bien-être , ce qui fait notre bonheur  devient banal , le positif devient nonnal . Il faut alors soit réactiver  notre lucidité , et éprouver le bonheur  de l'intérieur  par un effort de conscience ( << Bénis chaque jour tes chances  ! >> ) , sois  recevoir une petite dose de malheur  pour se recalibrer  ( a condition là encore d'en faire l'effort ) .

Le bonheur -- ce n'est pas poétique -- obéit sur ce plan aux mêmes lois que l'argent : plus on en a , moins en avoir  davantage nous rend malheureux .

Alors  que quand on en a peu ( parce qu'on est pauvre  ou qu'on est un enfant ) , quelques dizaines d'euros  de plus nous réjouiront beaucoup .

Mais inutile de s'appauvrir en bonheur , et de se rendre malheureux ; mieux vaut faire un effort de prise de conscience . Mieux vaut travailler  à un " recalibrage par l'adversité "  comme à une hygiène du bonheur .

C6.jpg

Nous pouvons aussi , lorsque nous allons bien , avoir interêt a revenir parfois sur nos expériences négatives passées . Non pour les ruminerà nouveau, non pour les minimiser , mais pour les accepter , les relativiser , les examiner profondément , et les relire à la lumière de notre joie actuelle . Puis revenir doucement au bonheur présent . Ombres et lumières /

Certains  sont plus doués que d'autres  pour cette aptitude au bonheur , comme ce veinard de Montesquieu :

                         << Je méveille le matin avec une joie secrète ;  je vois la lumière  avec une sorte de ravissement . Tous le reste du jour je suis content .>>

Personnellement , ça ne m'arrive pas souvent  de m'éveiller le matin  avec une joie secrète . Ce n'est pas grave , j'aime bien y travailler quand même , obstinément . Je m'obstinais , depuis des années , lorsque je suis un jour tombé, je ne sais où , sur cette formule  , qui m'a ravi :

                                     << L'obstination à être heureux >> .

                     C'est ça , c'est exactement ça ..;  Et ça marche . Souvent .

 

 Christophe André  dans son livre :   "" Sérénité et équilibre d'intérieur .""

 

C8.jpg

bloggif_5516f66556f101.jpg

                            Coucou et bonjour les amies,

                   je vous souhaite une bonne journée a toute,

                        Nous sommes dimanche  et nous fêtons les saint  "   Prosper " 

 Le soleil brille il faisait 19 au lever a 7,  par contre il y a un peu de vent frais, mais comme la pluie est annoncée, donc on se ravie d'avoir un peu d'eau , il ne faut pas s'en plaindre, on n'en a vraiment besoin,

 

xXTOB8DFdcFE.gif

                    << Le temps révèle tout et n'attend pas d'être interrogé .>>

                               ( Euripide )

kkj_25.gif

                                   Cherche et trouve la liberté de l'Esprit .

                              Car là où il y a vraie liberté , il y a paix ;

                      et là où il y a paix , il y a amour ;

             Et c'est l'amour qui ouvre toutes les portes .

j_24.jpg

                                   La sagesse suprême  était d'avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu'on les poursuivaient .>>

                                            Francis Scott Fitzgerald

3235694343_1_12_9Y1Fg6nh.gif

                   Je vous souhaite une bonne journée,

                               Gros bisous les amies a plus tard, Orléanie

618e6192.gif

hh_89.gif

vvc_7.gif

Avance au large,

Le 24 juin 2017, 21:11 dans Humeurs 6

f1da71edf332.jpg

 

                                                            Avance au large,

 

                               Toi qui a des mains , tends-les .

                               Toi qui as un coeur, Partage-le .

                               Toi qui es couché , relève-toi.

                               Toi qui es seul,rejoints les autres.

                               Toi qui es fatigué, repose-toi.

vues sur mer

                                   Toi qui pleures, reprends courage.

                                   Toi qui es écrasé, crie-le .

                                   Toi qui es exclu, refuse-le .

                                   Toi qui as balayé par le vent des hommes , accroche-toi.

                                   Toi qui as perdu au milieu d'une guerre , donne ton amour .

aa_3.jpg

                                          Toi qui as besoin d'amitié, propose-là .

                                          Toi qui fermes les yeux, ouvre-les .

                                           Toi qui ne fais que subir, bats-toi .

                                            Toi qui es replié sur toi , avance au large  .

13467881_4893_poesie_mer_H001431_L.jpg

                                                  Toi qui es anéantie , reprends-vite vie .

                                                  Toi qui n'en peux plus , acceptes un sourire .

                                                  Toi qui a de la force , mats-là a disposition .

1792723_original.jpg

                                      Vous qui êtes accablés, redressez-vous .

                                      Vous qui recherchez l'espérance, ne déséspérez pas .

                                      Vous qui êtes paralysés par la peur, avancez.

                                      Vous qui n'êtes pas écoutés, hurlez .

                                      Vous qui êtes enchainés , déchaînez-vous .

 

                               Source  ;   Fabienne .

                       Ce texte est dédiée a une personne que j'aime beaucoup,   Gros bisous ma douce Claire .

d1634197_1.gif

                   Coucou les amies,

              J'ai même pas vu la journée passée, Fabien est resté avec moi presque toute la journée,  on riait, on chantait, a midi nous avons fait des frites avec du poisson panés, fabien adore ça, et on a fait la vaisselle, j'ai jamais vu Fabien ainsi très speed, et on a fait des gâteaux fallait bien  rester a ses côtés et trouver une occupation, donc des biscuits a la noix de coco, et comme dans le coco on met pas les jaunes, on ne jette rien chez nous, donc on a fait des cakes aux 3 paillettes de chocolat,  puis dessus  des pralines roses,  ça sentait bon dans la maison,  ensuite Fabien a voulu se coucher un peu il était 16h tout juste mes enfants arrivaient avec leur copain,  mes gâteaux y ont passés bien sûr, vous connaissez pas les enfants,  et bien,  a peine 10 minutes que Fabien dormait il a fait une grosse crise, toute tremblante de partout,  mais j'ai pas paniqué,  je sais comment faire, j'ai appris quand il avait 12 ans, et ça reste, ça ne s'oublie pas les gestes, là c'est comme faire du vélà,  voilà ça a duré très peu de temps, j'ai pas trop regardé l'heure,  puis il s'est calmé et a dormi jusqu'à 19, je l'ai réveillé,  mes enfants sont partis avec la voiture, qui va au garage avant  de la vendre, , le garage est vide,  la dernière chose qui me nouait l'estomac avec une grosse boule, est enfin sortis du garage,  une bonne chose  de passé, ça ira mieux ensuite,  il faut penser au présent et laisser le passé  derrière soi  ,  on avance vers l'avenir  tant que Dieu le voudra,

de4e8k46.jpg

                 Je vous souhaite a toutes, une bonne soirée,

                             A demain les maies,  gros bisous, de nous, Orléanie

d7a10ccacdbbc7cc0a01cff25d4223b5.jpg

e_3.jpg

f_25.jpg

ce3c43ba.gif

Voir la suite ≫