superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

                                                         Bonjour a toutes les amies,

 Comme il fait froid ce matin les filles, il a gelé a moins 6,  c'est tout blanc partout, un épais brouillard givrant et ça glisse sur la route qui est gelée, le chauffeur a failli tomber pour Fabien,  attention aux routes, car c'est dangereux,

                                      C'est la saint Innicents ,  on fête aussi les Donna,

 Hérode , cruel roi de Jérusalem  régnait d'une main de fer  sur son royaume . Il prit peur quand des mages  lui annonçèrent la naissance  du " roi des juifs "  dans lequel il vit un rival potentiel .

 Pour s'assurer  de ne pas être inquiété , il ordonna que tous les enfants  âgés de 2 ans  et moins soient massacrés .

En vain,  car jamais Hérode ne trouva Jésus . L'église catholique  célèbre depuis le II e siècle  tous ces bébés  tués a cause de la barbarie humaine .

 

               Une pensée aussi en ce jour des innocents, pour toutes les petites victimes qui meurent sous les coups de leurs parents diaboliques, ou des petites victimes  salies violées et tuées par des violeurs sans vergogne,  combien d'enfants innocents sont morts sous les coups ?

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

        << En fait, on pourrait dire que la paix  est la vie elle-même , parce qu'une vie sans paix  vaut à peine d'être vécue .>>

                                        ( Aung San Suu Kyl )

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

                C'est le jour des saints Innocents .

Ce jour -là ,  dans les temps plus anciens , il était d'usage  de ne pas étrenner des habits neufs . Mais aussi , on ne se faisait pas les ongles et,  dans certaines régions , il était interdit de se marier .

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

               << Hâte-toi  de bien vivre  et songe que chaque jour  est à lui seul une vie .>>

                              ( Sénèque)

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

                                                         Une poésie de saison:

                                               Le matin des étrennes ,

-- Ah  !  quel beau matin  que ce matin des étrennes !

Chacun, pendant la nuit , avait rêvé des siennes

 Dans quelque songe étrange  où l'on voyait joujoux ,

 Bonbons habillés d'or , étincelants bijoux,

 Tourbillonner , danser une danse sonore ,

 Puis fuir sous les rideaux  puis réaparaître encore !

 On s'éveillait matin , on se levait joyeux,

 La lèvre affriandée , en se frottant les yeux ...

 On allait,  les cheveux emmêlés sur la tête

 Les yeux tout rayonnants , comme aux grands jours de fête,

 Et les petits pieds nus  effleurant le plancher ,

 Aux portes des parents  tout doucement toucher ...

 On entrait ! ... Puis alors les souhaits ... en chemise ,

 Les baisers répétés ,  et la gaîté permise !

                                    Arthur Rimbaud

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

                  Je me souvient de ces moments des étrennes quand j'était enfants,  on déjeunait très vite , puis bien emmitouflées, nous déscendions la grande c$ote de notre village, jusqu'à la fontaine, ou nous allions mes soeurs et moi,  souhaiter la  bonne année, a Joséphine, qui nous donnait des bonbons, puis  madame Robinet, elle nous faisait le cathéchisme le mercredi ,  elle ne donnait pas de bonbons, mais une image de la Vierge Marie , ensuite, nous descendions le chemin qui mène à la maison de madame Baguet, cette gentille mamie  a qui on rentrait et coupait son bois de chauffage, on lui rentrait son foin pour ses lapins,  on l'aidait beaucoup, elle nous attendait toujours pour les étrennes, car sur sa table en marbre, coulait doucement des caramels mou qu'elle nous faisait avec tout son coeur, comme ils étaient bon ses caramels , elle nous remplissaient les poches de caramels ,  puis nous faisait un bon chocolat chaud, il faisait si froid dehors,  avant de la laisser, on lui faisait son plein de bois dans la cuisine, puis nous préparait un panier de légumes de sa cave,  pour maman, je me souvient aussi d'une fois, ou en sortant de l'école,  ' c'était juste a côté) donc j'allais souvent lui dire bonjours, et cette fois, je ne sais pas un instinct ma conduit  une forte pensée pour aller la voir, elle criait dans la maison un appel au-secours,  bien sur je la cherchait, et guidée par sa voie, je la trouvait mais enfermée dans la cave, car sa trappe de cave  était dans la cuisine,  près de la table, quand elle descendait elle tenait avec une baton,  je pense que son gros chat a du faire tomber le baton et elle s'est trouvée enfermée dedans, donc j'ai soulever la trappe et elle a pu sortir,  mon dieu comme elle était heureuse, donc je l'ai dit a papa, qui lui a fait en fer, un manchon attaché, a la table, pour que le chat ne touche plus a son baton de trappe,   c'était une gentille mamaie,

Ensuite nous allions chez Marie-Reine  et Gérard, chez qui nous prenions le lait tous les jours, elle nous préparait toujours le goûter , chocolat chaud et brioche que la grand-mêre faisait elle-même, puis nous donnais des sous, quelques pièces que nous donnions a maman pour les courses, car nous étions très pauvres, et tous les sous qu'on nous donnait, on les donnait a maman,  nous passions toute la journée au village a souhaiter une bonne année  a toutes les personnes,  c'était courant dans ce temps là, aujour'dui, c'est plus pareil, ,

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

 Je vais vous laisser les amies, j'ai mon fils qui arrive avec José pour couper le bois, je vais aller  chercher a manger au congel dans le garage,

                              A plus tard les amies, gros bisous a toutes, Orléanie

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt

superbes illustrations  Gwendolyn Babbitt