Bonjour, bon matin

                                              Bonjour les amies,

          Toujours et encore du froid glacial il fait - 7 ce matin chez moi,  a tout vent, les oiseaux mangent et chantent difficilement, ils préfèrent manger des boules de graisses et tournesol pour avoir un peu de  chaleur a leur petits corps d'oiseaux,

                                        On fêt ce 20 janvier, les saint " Sébastien "

 << Garde-toi du mois de janvier comme d'un voleur au grenier .>>

<< S'il gèle à la saint Sébastien , la mauvaise herbe ne revient .>>

<< Trois jour de gelée, grosse pluie assurée.>>

Bonjour toi qui me lis

                                                 Levez le pied;

             Vous vivez a 100 à l'heure  . La course  contre la montre a trop duré .

Ralentissez la cadence .  KEEP  COOL  !!  

Qu'il est plaisant de prendre son temps , de vivre à son rythme  quand tout va si vite .  A vous de profiter des moments suspendus , hors du temps , loin des tic-tac , des urgences  et autres deadlines .

 Prolongez un déjeuner , ne courez plus , faites une chose après l'autre,  appréciez chaque moment pleinement .

                                        Après vous, le déluge  !

Cheval blanc et femme en blanc

                  << Le pessimisme  est d'humeur , l'optimisme  est de volonté .>>

                                 ( Alain )

" Commence la journée en remerciant .

                       Quand tu es reconnaissant  et que tu apprécies toutes les bonnes choses dans la vie ,

 L'amour coule librement en toi et à travers toi . "

Neige et sapins

                                           Faire un avec son corps , ses pensées , ses émotions ,

 En Occident , nous avons créer une barrière factice  entre le corps et l'esprit .

 Accueillez votre unité par la voie de la méditation . Comme une rose  n'est pas séparée de sa tige  ni de ses racines , acceptez avec bienveillance cette " unité corps esprit " .

Découvrez l'inscription corporelle  de votre esprit et l'intelligence de votre corps .

Laissez votre respiration être le trait d'union qui permet d'accéder  au milieu de vous-même ...

Bonne journée les amies (s)

                              Petit renard dans les feuilles d'automne

                                                             Le renard;

 Répandu dans la quasi-totalité de l'hémisphère  Nord, le renard  est un animal nocturne , discrêt,  et silencieux .

 Il chasse pendant la nuit  de petits mammifères  comme les mulots , les campagnols ou les lapins .

Omnivore , il se nourrit aussi de glands , d'insectes , de fruits ou de baies  en cas de pénurie  de proies .

 Sa vue est très développée , de même que son ouie , qui lui permet d'entendre un ver rampant  sur le sol !  Le jour ,  le renard se terre  dans sa tanière  ou se repose sous un tas de bois  ou de végétaux .

Il atteint sa maturité  sexuelle vers l'âge de  10 mois  . Mâles et femelles  sont monogames . La période de reproduction  a lieu entre la mi-janvier  et la mi-février , et la mise bas, entre mars et avril .

La portée  compte en moyenne  cinq renardeaux . En milieu naturel , le renard  vit pendant une dizaine d'années . Longtemps  considéré comme nuisible , il est pourtant un " nettoyeur " très utile , puisqu'il consomme  entre 6000  et 10 000 rongeurs par an.

                  Il faut le dire, qu'il est aussi un gros voleurs de poules,  et des oeufs de poule, qu'il gobe volontiers,  .

       Les moments de reporduction sont en  ce mois de janvier, il est facile de les voirs rentrer a leur gite dans la journée, mais combien se font écrasé par les voitures,  ?  mais bon vu les portées qu'ils font, il en reste suffisamment pour les dégats dans les poulailler .

Trop mignons

                                    trop mignon cette image,

                                      Un livre à lire absolument :

 

                                          L'or blanc des pâturages , d'Henriette Bernier ;

 La vie au village  était comme partout ailleurs rythmée  par les saisons et les travaux  des champs et des jardins , puis par les fêtes religieuses et les offices .

 La fête patronale  avait lieu à la fin du mois de janvier , car la paroisse  était placée sous la protection  de saint Vincent , patron des vignerons .

 Sa statue , curieusement  placée au fond de l'église , au-dessus de la porte , avaient d'ailleurs les mains jointes  et entourées de feuilles de vigne  et de grappes de raisin  aux couleurs délavées .

 Le petit vin aigrelet  d'autrefois était, paraît-il, une véritable piquette  qui plaisait cependant à ceux qui le produisaient , qui ne buvait rien d'autre. Mais même les plus vieux  s'en souvenaient à peine , car la vigne avait disparu  dans les années 1860 , entièrement détruite par le phylloxéra .

  le soir de la fête , il y avait bal dans l'arrière salle de l'auberge , au son d'un piano  mécanique qu'Alcide Cardonnet mettait aussi en marche pour les noces .

Pendant  que les jeunes  s'amusaient et dansaient , sous les yeux des femmes , mères et grand-mères , qui veillaient  surtout à la bonne tenue des filles , les hommes tapaient le carton dans la salle du café , obligés de crier  pour se faire entendre  de leurs partenaires  et de Jeanne , qui circulait à grand-peine entre les tables , le teint fortement coloré par la chaleur , les jambes douloureuses .

Les mariages n'étaient pas fréquents , le dernier avait été celui d'Angèle Charmollet , où Célina avait remarqué , en effet, que son fils Emile  était plutôt empressé  auprès de sa cavalière , au point d'oublier d'inviter à danser les autres filles de la noce .

 Au printemps  et jusqu'à la fin de l'automne , les gens se côtoyaient  dans les champs , les vergers , les prairies, les jardins , occupés aux même tâches .

En hiver , du moins chez ceux  qui savaient vivre  et qui se comportaient pas comme des sauvages , s'organisaient des veillées , pour lesquelles on s'invitaient , à tour de rôle . On buvait du vin chaud , on grillait des marrons  dans la braise de l'âtre , on faisait des gauffres ou des crêpes .

On se racontait  les vieilles histoires de " dans le temps " , que tous le monde connaissait par coeur  mais qui faisait toujours rire ou frémir .

 

                                         Extrait du roman " L'Or blanc des pâturages d' Henriette Bernier  paru aux presses de la cité dans la collection " Trésors de France " .

   ce livre nous rappelle comment était  nos arrières familles , j'ai connue cela dans ma jeunesse, et c'était toujours des veillées  très appréciées de tous, on racontait des histoires du village, pendant que papa faisait des paniers devant la cheminée, l'hiever était froid et il y avait beaucoup de neige,  mais les jours passaient si vite, , les femmes tricotaient, cousaient,  faisaient des gâteaux, tartes, crêpes et gauffres, qu'on partageaient aux anciens du village,  c'était  que du bonheur et partage, on s'aidait beaucoup pour toutes les tâches de l'hiver,   quand je vois aujourd'hui comment sont les gens, comment est la vie, que c'est chacun pour soi, qu'il n'y a plus rien entre voisins que parfois souvent c'est de la jalousie ou de la haine, c'ets catastrophique,  la vie change  et les années aussi, mais je préférait mieux notre enfance très colorée de toutes choses , de rien mais qui fiasait plaisir, de joie de bonheur et d'amour,  je pense avoir donné tout ça a mes enfants,  du mieux que j'ai pu , je le pense vraiment,  de leur avoir inculquer les bonnes manières,  et ce qu'on doit savioir pour que la vie continue dans la sérénité, mais le progrès fait que, tout a changé, on ne vit que pour le progrès, avoir plus qu l'autre, et cela sera encore pire dans les années a venir,  le progrès, les avancées, toujours plus loin ...

Renarde et renardeau

 je vous souhaite une bonne journée, chez nous le soleil arrive , très beau et ensoleillée de partout,

                               gros bisous les amies, a plus tard, Orléanie

Lapin

Loup

Ane à Villers

Lapin

Petit cochon