thumb-1920-299454.jpg

 

                                                        Ce qu'on entend sur la montagne,

 Avez-vous quelquefois , calme et silencieux,

Monté sur la montagne , en présence des cieux?

 Etait-ce au bord du sund ? aux côtés de Bretagne ?

Aviez-vous l'océan au pied de la montagne ?

Et là, penché sur l'onde  et sur l'immensité,

Calme et silencieux  avez-vous écouté ?

thumb-1920-375816.jpg

 Voici  ce qu'on entend : -  du moins un jour qu'en rêve

Ma pensée abattit son vol sur une grève,

Et du sommet d'un mont plongeant au gouffre amer,

Vit d'un côté la terre et de l'autre la mer .

J'écoutai ,j'entendis, et jamais voix pareille

Ne sortit d'une bouche et n'émut une oreille .

waterfall-07.jpg

Ce fut d'abord un bruit large , immense , confus,

Plus vague que le vent dans les arbres touffus,

Pleins d'accords éclatants , de suaves murmures,

 Doux comme un chant du soir , fort comme un choc d'armures

Quand la sourde mêlée étreint les escadrons

Et souffle , furieuse , aux bouches des clairons .

0_63036_55d84826_XL.jpg

C'était une musique ineffable  et profonde,

Qui, fluide, oscillait sans cesse  autour du monde,

 Et dans les vastes cieux , par ses flots rajeunis ;

Roulait élargissant ses orbes infinis

Jusqu'au fond  où son flux  s'allait perdre dans l'ombre,

Avec le temps , l'éspace et la forme et le nombre .

0_65177_130857a5_XL.jpg

Comme une autre atmosphère épars et débordé,

L'hymne éternel couvrait  tout le globe inondé,

Le monde, enveloppé dans cette symphonie ;

Comme il vogue dans l'air , voguait dans l'harmonie,

Et pensif, j'écoutais ces harpes de l'éther,

Perdu dans cette voix comme dans une mer .

 

                                            Victor Hugo ( le 27 juillet 1829 )

 La suite demain, cette poésie est  trop longue pour un seul billet, mais je l'adore, elle est si jolie, profonde, et  tout plein de charme , c'est vrai que la montagne  est une chose que toute aime bien,  c'est vivant, et on y rencontre beaucoup de chose,  j'ai aimé aller m'y balader dans les Pyrénées ,a Gavarnie, j'adore, c'est tellement beau,

         Coucou les amies, et bisous du soir,

J'espère que vous n'avez pas eu trop chaud , car la chaleur un peu étouffante par moment, il y avait un petit vent chaud du sud, qui  étouffait, j'avais tous les parasols ouverts partout sur la terrasse, mais encore chaud, je suis restée dans la maison au frais a vous écrire, car j'avais un peu de lassitude,  de solitude, d'angoisse  d'être seule, comme ça, mais faut bien s'y faire, et je dois m''y faire, il n'y a aucune solutions d'autres a espérer,

0_772f9_7fa21b3e_XL.jpg

 j'ai branché ma pompe au puits et le jet a arroser pendant 40 minute le jardin, tout est arrosé, c'est rudement bien le chariot que ma acheté mon fils, je n'ai plus a porter la pompe si lourdes a mes bras,  et ça se fait tout seul,  j'ai pu qu'a arroser mes fleurs devant la maison, mais fait encore trop chaud devant,

Fabien a toujours dormi, il a mangé et attend que je vienne a ses côté, donc je vous souhaite une bonne soirée a toutes,

                         Gros bisous les amies a demain, Orléanie

0_924d1_af5bcbcb_XL.jpg

0_7730b_f1f2f020_XL-jpg_1.png

dodo1_1.gif

oie_c6F13cX1WnPl.gif

bonne nuit