Plage16.jpg

 

                                            Il était une fois, seulement une fois ...

 Il était une fois, seulement une fois , une île unique , où les différents ressentis et sentiments  qui irriguent ou animent habituellement chaque être humain vivaient  apparemment en bonne entente .

Ainsi  on pouvait voir le Bonheur côtoyer avec bienveillance la Tristesse , le Savoir s'éccorder parfaitement  avec la joyeuseté , l'Amour  échanger souvent  avec l'Inquiétude, le Temps  prendre le temps de s'élanguir  et même de rire avec la Colère toujours hors d'elle .

On pouvait même voir l'Amour se moquer gentiment de la Jalousie qui, pour une fois , riait aux éclats .

f1da71edf332.jpg

Un jour on annonça  aux différents ressentis  et sentiments que l'île allait couler  et disparaître à jamais , dans les remous  d'un immense tsunami comme il en arrivait parfois sur cette planète-là . Chaque ressenti , chaque sentiment prépara alors un moyen de quitter l'île , pour tenter de sauver son existence .

Certains construisirent  des bateaux , d'autres des radeaux , d'autres encore des montgolfières .  Seul l'Amour ne fit rien . Il avait décidé de rester , quoi qu'il puisse arriver .

 L'Amour est un sentiment généreux , confiant , plein d'enthousiasme , et souvent un peu naïf  . Il voulait attendre  jusqu'au dernier moment , espérant peut-être l'impossible , attendant l'inespéré , désirant secrétement un miracle à lui seul destiné !

2273820_original.jpg

 ET puis effectivement , le tsunami  annoncé par mille signes  qui ne furent pas entendus survint .

 Il souleva une vague immense , dévastatrice , qui ravagea toute l'île  . Quand elle fut sur le point de sombrer , l'Amour  qui n'avait pris aucune disposition  se décida , un peu dépité  et tout de même inquiét , à appeler à l'aide .

La Richesse passait justement à côté de lui  dans un luxueux bateau , l'Amour lui cria :

                      -- Richesse , peux-tu m'emmener avec toi ?

                        -- Non , répondit-elle  avec assurance , car il y a beaucoup d'argent  et d'or  sur mon embarcation , et je n'ai aucune place disponible pour toi , ni pour personne d'autre d'ailleurs  !

2076226_original.jpg

 L'Amour s'adressa alors  à sa Majesté l'Orgueil  , qui  voguait dans les parages  sur un magnifique voilier aux voiles étincelantes :

                             -- Orgueil , aide-moi , je t'en prie !

                            -- Non, je ne peux t'aider , Amour , regarde  comme tu es : peu présentable , mal fagoté , agité, tout mouillé,  misérable .

Pauvre de toi , je ne veux pas te prendre a bord , tu pourrais endommager mon bateau  et nuire à on image .

 1288429_original.jpg

 La Tristesse passait un peu plus loin , en montgolfière , navigant à l'aveugle  vers sa propre solitude , l'Amour l'implora :

                                   -- Tristesse,  laisse-moi venir avec toi .

                      -- Ô Amour,  je suis tellement triste , justement  parce que je ne sais pas aimer , j'ai besoin de rester toute seule !

 Le Bonheur , heureux et joyeux  comme à son habitude , passa aussi à côté de l'Amour , mais il était si heureux , tout entier à son plaisir d'être, qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler . Le bonheur , il faut le savoir , est souvent un peu sourd  à ceux qui le désirent  à tout prix .

496044_original.jpg

 Soudain , alors que l'Amour se désespérait  d'être sauvé , ue voix toute proche murmura :

                                     -- Viens , Amour , je te prend avec moi !

 C'était une vieille femme  qui flottait dans un tonneau  et paraissait très à l'aise .  Elle s'approcha  et lui fit une place  tout près d'elle . L'Amour ,  entièrement absorbé  par  son remueèménage intérieur , se sentait muet de reconnaissance  . Il en oublia de parler , d'échanger  et même de demander à la vieille dame son nom  .  Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre  ferme  d'un nouveau continent , la femme laissa l'Amour descendre tout seul du tonneau  et s'en alla sans ajouter un mot .

L'Amour réalisa  un peu tard  qu'il avait oublié  de remercier  celle qui l'avait secouru . Il s'adressa donc au Savoir  qui lézardait au soleil , le regard perdu  vers le bleu du ciel :

                                  -- Pourrais-tu  me dire qui m'a aidé ?

                             -- Bien sûr , c'est  la Nostalgie , quelqu'un que je connaît bien , répondit le Savoir .

5657-8819630-.jpg

                      -- La Nostalgie  ?  C'est vraiement la Nostalgie  ?  interrogea l'Amour .

                      -- Mais pourquoi m'a t-elle aidé ,

  Le  Savoir ,  qui en plus de ses connaissances semblait détenir aussi beaucoup  de sagesse , répondit :

                         -- C'est que la Nostalgie est la seule capable  de nous permettre de garder  en nous le souvenir  de tous le bon  que l'on a vécu , même quand ce bon a disparu .

La Nostalgie  nous fait mieux comprendre  combien l'Amour , même s'il ne le sait pas lui-même , doit se vivre au présent  et combien il est important  de ne pas l'abîmer  ou le blesser  quand il se dépose en nous  ou quand il vient vers nous , offert par celui ou celle qui nous aime .

 La Nostalgie , tu devrais le savoir , est comme ton ombre . Une ombre qui te précède , ou te suit même quand l'Amour n'est plus .

 C'st la trace --  le contour et le plein -- en chacun  de ce qui demeure  quand l'Amour nous quitte .

 

                                                Jacques Salomé

vues sur mer

                         J'ai adoré  lire ce conte, et je vous le fait partager aujourd'hui, l'Amour, même quand il vous quitte  la Nostalgie  est là  comme mon ombre et me suis pas a pas,   toujours, par tous les contour ,  même quand je n'ai plus d'Amour .

vues sur mer                    Gros vues sur mer

                                    Gros bisous les amies, Orléanie

vues sur mer