La méduse, l'ennemi invincible,

 Portées par le courant , les méduses parviennent souvent  jusqu'aux côtes , partageant les plages  avec les vacanciers .

Mais attention :   mieux vaut les éviter , leur " piqûre "  peut être extrêmement  douloureuse . Ouvrez les yeux ,  elles se font discrètes , quasiment transparentes ...

Sur les côtes françaises , flottent principalement trois espèces de méduses et, heureusement , leur venin  n'est pas mortel .

 

 Dans la Manche, on trouve l'Aurélia , dans l'Atlantique la Rhizostoma et, dans la méditérrannée , la Pélagia noctiluca , dont le contact  génère les plus vives douleurs . Les méduses ne piquent pas . Il faut se mefier de leurs tentacules  qui délivrent le venin  au moment du contact .

La douleur  peut-être violente , comme une décherge eléctrique , puis une brûlure et, à l'emplacement du contact , des marques démangent  et peuvent persister plusieurs jours .

 Rincez à l'eau de mer: Que fairesi on est piqué ?

 Pas question d'aspirer le venin ... Avant tout , rincez bien la zone  avec de l'eau de mer ( un peu chaude si possible ) ,puis frottez en douceur  avec du sable  mouillé pour bien retiré les minuscules filaments  irritants  qui peuvent être encore là . Rincez à nouveau  avec de l'eau d emer . N'utilisez pas d'eau douce  et ne faites pas pipi sur la peau  lésée : la chaleur est apaisante , mais urine  comme eau douce ont tendance a faire exploser  les cellules urticantes  du venin  et donc a aplifier le problème ... Demandez alors conseil au pharmacien  le plus proche  qui vous recommandera  un traitement apaisant .

Attention : même échouée sur la plage , la méduse peut rester urticante , surveillez bien vos enfants .

Bien entendu , si,  à la suite de la brûlure  vous avez de la fièvre , des difficultés réspiratoires , une^pâleur  soudaine  ou des signes d'allergie , mieux vaut se rendre aux urgences .

La méduse Pelagia noctiluca est un cnidaire de la classe des scyphozoaires. Elles peuvent former des bancs de plusieurs milliers d'individus se déplaçant au gré des courants. Cet animal pélagique est présent dans toutes les eaux chaudes et tempérées du globe. © owenwangensteen, Flickr, CC by-na 2.0

                       Une invasion récente,

 La prolifération des méduses sur les côtes semble directement liée au réchauffement climatique qui, en rendant la mer plus salée , favorise leur reproduction .

De plus , contrairement aux autres espèces marines , la pollution humaine profite aux méduses : elle multiplie le zooplancton  dont elles se régalent .

Enfin , la supêche élimine leurs prédateurs ... Les méduses sont apparues  il y a environ 600 millions d'années .  Jusqu'à la fin du XX e siècle , on constatait une " année de méduses "  tous les 12 ans environ . Mais , désormais , elles gagnent  chaque année les plages .

Près de 70.000 brûlures de méduses ont été recensées aux Baléares durant l'été 2006. En 2008, près de 300 baigneurs ont dû être soignés pour les mêmes raisons rien qu'à Antibes en seulement six semaines. © Martina Ferrarris, Jellywath.fr

                                Drôle de bête ces bestioles, en Corse , Ajaccio, ou j'étais, il y en avait beaucoup sur la plage, surtout lors des orages, ,

Alors les filles faites bien attention a vous sur les plages pendant  les vacances,

                            Gros bisous, je reviens après faut que j'aille chercher  quelques choses au garage la pluie a cessée,  et le soleil est revenu, l'orage n'a pas été trop long, je vous dit ensuite ce qu'a dit le docteur ce matin,

        Bisous Marie