f7ffe77a7281fa4ed241d1b6f70a2b10.jpg

 

                                        Le calendrier des oiseaux du jardin :   Février:

       En hiver trouver de l'eau libre  n'est pas chose aisée :

 Le froid  est encore au programme  de ce mois-ci , surtout dans les régions d'altitude.  Il faut garder en mémoire  que certaines des plus violentes vagues de froid  depuis 1950  sont intervenues en février .

 Si quelques journées ensoleillées présentent une allure encourageante  et annoncent un printemps encore bien lointain , d'autres ,  grises et venteuses , rappellent  que les oiseaux  n'en ont pas fini avec l'hiver .

de2b42b80d1cc222b716f21be257fb25.jpg

                                         Au coeur de l'hiver :

 Les espèces hivernales  sont toujours au rendez-vous , a la fin du mois , il faut s'attendre à quelques diminutions  d'effectifs .

 Les grives   mauvis et litornes  continuent a sautiller  sous les pommiers  ou sur les pelouses   . 

Les premières citées aiment , une fois le ventre plein , à s'assembler  dans un arbre  et a gazouiller au soleil  de longs moments , composant ainsi un choeur aussi agréable  que surprenant .

Que ce soit aux mangeoires  ou dans les arbres , les mésanges  se montrent toujours plus actives , adoptant des positions acrobatiques  dans leur recherche de petites proies .  Il leur faut rester prudentes  car souvent bien visibles  et peu discrètes , elles en apparaissent d'autant plus exposées aux attaques éclair de l'épervier  . Elles sont d'ailleurs fréquement les premières  à signaler la présence du prédateur  redouté  en poussant des cris nerveux  et insistants compris  par les oiseaux des alentours .

c4db034f9d22a891ae91a02543e40d6b.jpg

                                               Un frémissement :

 En cours de mois , certains oiseaux  du jardin  distillent des indices  d'une évolution de leur préoccupations .

Le grégarisme  exprimé par l'existance de bandes hivernales , les réunions aux points  de nourrissage -  où règne une assez bonne entente  en dépit de quelques comflits  - ,  qu'il s'agisse des pelouses , des arbres où des mangeoires , tendent à s'éffilocher quelque peu .

Les couples  se créent  ou se reforment , cherchant souvent à s'isoler  du reste du groupe .

 C'est le cas par exemple  des mésanges , des verdiers , des pinsons  des arbres  ou de spies  .

c66c09d24c13acfcb034015b8d9ea548.jpg

4408c6dc5453d6635c7d1a2711f90f8c.jpg

 Chez les mésanges,  on note les premières poursuites  nuptiales  distinées à instaurer ou renforcer les liens  conjugaux . Le phénomène  qui n'est pas propre aux éspèces grégaires , peut-être également repéré chez les pics  ou le merle .

98f2232a07ccf7982235ada161a52104.jpg

 Un autre indice apparaît  dans les manifestations vocales .

 Aisément  audibles  chez une espèce comme la grive  musicienne , elles sont aussi le fait  des mésanges  charbonnières  et bleue , du troglodyte,  de l'accenteur mouchet et,  plutôt en fin d emois , de la fauvette  à tête noire , du pouillot véloce ou du pinson des arbres , encore malhabile .

67a7fdccfd88a0a4d6fb68a9abc7c2e3.jpg

                                        Arrivées et départs:

 Février et le mois du retour  pour les migrateurs  le splus précoces , notamment dans le midi ; c'est aussi le mois ou les effectifs  des oiseaux hivernants  commencent  à décroître  ça et là .

Hirondelle rustique | Hirundo rustica - Adulte en vol

                     - Hirondelle rustique -

 

 Toutes premières  en fin de mois  surtout dans le midi .

Poupa

                                            - La huppe faciée -

Toutes premières en fin de mois ,  surtout dans le midi .

Pouillot véloce, photo France DUMAS© 2008

                                          - Le pouillot véloce -

 Retour des premiers , là ou l'espèce  n'hiverne pas .

Rougequeue noir de dos sur une brancheLe rougequeue noir,

Retour des premiers  là ou l'espèce n'hiverne pas .

 et le serin cini;

Serin cini

                                               A voir ce mois -ci :  La double mobilité de la mâchoire ;

afda65fb127d04ebb24865e6ff9fcc19.jpg

 Il est temps de profiter des observations à la mangeoire car, bientôt , le nourrissage hivernal  pourra être suspendu  jusqu'à l'hiver suivant .

 Le verdier , très statique  une fois a la mangeoire , est un oiseau idéal  pour découvrir une particularité des oiseaux , le plus souvent méconnue .

 Chacun a pu constater  que le mandibule  inférieure  d'un oiseau est mobile , comme la mâchoire d'un mammifère .

 Or la mandibule  supérieure est , elle aussi , capable  de mouvement .  Elle se trouve en effet munie d'une articulation justement nomée " charnière " , zone  osseuse souple  située entre-elle-même  et la partie frontale du crâne .

Les os du palais , fixés antérieurement  à la mandibule et actionnés  par des muscles crâniens  spécifiques , assurent le déplacement  de la partie supérieure du bec .

 Ce mouvement , pour legér qu'il soit,  est parfaitement visible  aux jumelles lorsque , par exemple , un verdier décortique une graine  de tournesol . Cette double mobilité  permet une meilleure prise  des aliments  et augmente l'effet  de levier du bec , à la façon d'une clé " multiprises " .

                                      L'oiseau du mois : la grive musicienne ,

 

Grive Musicienne reproduction interditeLa grive mucisienne,

En bien des contrées , elle s'était tue depuis plusieurs mois . A présent , en plaine,  et surtout dans les régions en climat doux , il suffit d'une belle journée pour que la grive  musicienne se rende une nouvelle fois  digne de son nom  en lançant ses puissantes vocalises .

 Postée à l'extrémitée d'une haute branche , bien en vue ,  elle s'époumonne .

La plupart des oiseaux  restant encore silencieux , le chant musical de la grive  est mis en valeur  par le calme ambiant  qui lui sert d'écrin .

Une fois le concert matinal terminé,  elle peut songer a se nourrir . Les lombrics  étant bien enfouis  et les escargots au repos , la musicienne  devra se rabattre  sur ce qui reste des baies du lierre .

grive musicienne, turdus philomelosC'est souvent  une grive que j'entends fin de mois de février, chanter sur le saule, ou sur le lierre, j'en ai beaucoup,  mais elle mange aussi a l'automne, les baies de la vigne  vierge, et  elles adorent ça ; bon,  les oiseaux, admiront les encore, bientôt, ils vont commencer a chater autrement  des chansons d'amour ,

 

 

 

 

         

 

 

 

 

Bi sous  les amies, a ce soir, Orléanie

78585551e5ca22079f504d7adfe170da.jpg

                                                           Coucou a toi ma douce ara,

201786798eb6c701549069942f3c14b4.jpg