fetedesmeres2009.jpg

 

                                      Coucou les amies,

                 Comme c'est moche le temps, il bruine sans arrêt, donc, je vais vous raconté de beau conte  de Jacques Salomé,

 

                                               Le conte du petit garçon qui croyait que mouri c'était ne plus exister .

 

Vous le savez comme moi  , il n'y a rien de plus difficile d'expliquer à un enfant :

                                       _  Qu'est-ce que c'est que la mort  ?

 La plupart des parents s'emberlicotent  dans des réponses confuses , vagues ou alors pleines de certitudes étranges .

 Certains vont dire :

 _  Il ne faut pas pleurer , là où il est , il doit être heureux !

 Et l'enfant , à qui on demande de ne pas pleurer , voit bien, lui, la tristesse  de celui qui parle . Il entend aussi la sienne ... qu'on lui demande  de ne pas montrer !

D'autres diront :

_ Ton grand-père , il est au ciel maintenant .

 Et la petite fille qui a perdu son grand-père préféré va marcher sur le chemin de l'école  en ragardant le ciel  . Elle se fera disputer  parce qu'elle marche dans des flaques d'eau  ou ne fait pas attention aux passants  sur lesquels elle bute ...  Elle refusera qu'on ferme ses volets   pour regarder le ciel  une partie de la nuit .

_ Pour voir si grand-père ne passerait pas par là ...  en allant vers le ciel .

 D'autres personnes vont tenter de dire :

_ Quand on est mort , on est enterré au cimetière ...  et on mange les pissenlits par la racine  ! ( ça c'est les méchantes personnes qui pensent celà )

D'autres vont expliquer :

_ Que grand-père ou grand-mère  veillent sur nous , qu'ils nous voient ...  et qu'il faut être gentil avec papa et maman .

0_10856d_8e45bd2a_orig.jpg

 Certains vont dire ces phrases  aussi curieuse que :

_ Depuis  que j'ai perdu ton père , j'ai du mal a joindre les deux bouts .

 Et le petit garçon ou la petite fille  vont regarder leur mère avec des yeux égarés , hirrifiés en tentant d'imaginer  comment maman a perdu papa  ?

 Et-elle allée le perdre dans la forêt  comme le petit poucet ?

Ou l'a t-elle perdu en ville , dans un grand magasin  comme la fois  où cousin Paul s'était perdu ?

 0_1085ca_a89e1154_orig.jpg

  Certains enfants  vont aussi rechercher leur père  où leur mère perdus , durant des années .

 S'appliquand a ne pas marcher sur les lignes  horizontales  du trottoir  ou à sauter à pieds joints  sur les marches des maisons  ayant des numéros " pairs "  en espérant que papa sera là  quand ils rentreront de l'école !

 Toutes les explications données ou fournies  en abondance  ou avec réticence , vous le sentez bien , ne peuvent pas satisfaire un enfant normalement  constitué .

C'est vrai que les adultes  sont bien embarrassés par ces questions sur la mort  . Ils n'osent pas dire  leur ignorance  . Ils laissent croire aux enfants  qu'ils savent , qu'ils connaissent bien la mort .

 La mort au fond,  personne ne sait ce que c'est .

Personne  n'est revenu pour en parler .

 Les adultes ne savent pas  avouer tout simplement .

_ La mort , je ne sais pas ce que c'est .

0_d7bf7_40d7cd93_XL.jpg

 Si une mère ajoutait :

_ La seule chose que je sais ,  c'est que je ne pourrai plus embrasser mon père , qui est mort l'an passé !

 Un père pourrait dire avec émotion :

 _ Ce que je garde de lui , c'est le souvenir  d'un homme joyeux . Il aimait beaucoup rire  et il adorait nager .

 Le patit garçon dont je veux vous parler  s'éppelait Jérémy .  Il arriva un midi de l'école en disant à sa maman :

_ Moi, je sais ce que c'est que la mort  !

_ Ah, oui, dit la mère .

_ C'est quand on ne peut plus voir , toucher , parler  à quelqu'un .

0_d7bf8_80569993_XL.jpg

 Quand on ne peut plus jouer ave clui , plus jamais .

_ _ C'est un peu ça, dit la mère .

_ Quand on est mort , on n'existe plus , alors !   affirma Jérémy .

 La mère resta songeuse et ajouta:

_ C'est un peu vrai  ce que tu dis , quand on est mort,  on n'existe plus à l'extérieur .  On a disparu mais on peut continuer à exister à l'intérieur .

_ Non, non, répondit Jérémy , on n'existe plus , plus jamais .

_ Moi ,je crois  qu'on peut exister à l'intérieur , par la pensée .

0_c4844_45b0f434_orig-jpgu041Bu0430u0441u043Au043Eu0432u043Eu0435-u0434u0435u0442u0441u0442u0432u043E.jpg

 Quand j'étais petite , j'avais une amie , ajouta sa mère , elle s'appelait Clotilde , et un jour  elle s'est fait écraser par un gros camion en rentrant de l'école , elle était du mauvais côté de la route . Eh, bien  Clotilde à continuer d'exister  pour moi pendant longtemps .

 Même aujourd'hui,  je pense parfois à elle . Je la revois avec ses nattes rousses  et je me souviens même ; elle savait " faire la tour Eiffel "  avec un bout de ficelle . Je ne sais plus comment , mais en quelques gestes rapides  de ses doigts  elle faisait  " la tour Eiffel " , Je l'aimais beaucoup Clotilde  .

Garder le souvenir chaleureux de quelqu'un , c'est continuer  de le faire exister en nous .

0_c483f_f7f10f82_orig.jpg

 Alors Jérémy , après un long silence , chuchota avec une toute petite voix :

_ Moi,  j'ai gardé le souvenir de grand-mère , quand elle me faisait des beignets  à la pomme  . Elle faisait un petit signe  dessus avec son doigt  en disant "  ce sera meilleur avec un peu d'amour en plus " .

 Si elle oubliait , je lui disais  " mets-moi un peu d'amour dessus , c'est meilleur  "  et puis je men souviens,  quand elle me mettait du " sens bon "  dans les cheveux ...  elle en mettait de trop  !  Elle savait écouter , Mamie , même  quand je ne disais rien ...

08aug202003.jpg

_ C'est cela exister à l'intérieur , confirma la maman  très émue , quand on garde en nous  le souvenir de celui qui est mort .

 Quand on garde sa trace  en nous longtemps , avec du plaisir,  avec des regrets parfois .

sb373.jpg

                                            Jacques salomé,

  Toujours de jolis conte vrais avec notre ami Jacques,  toujours dire la vérité aux enfants,  je sais ça peut faire très mal,  je le sais,  puisque j'ai eu cette expérience  cela va faire un mois que mon mari est parti  il a passé de l'autre côté, la porte du paradis,  Kévin l'a vu, il a voulu le voir, son père , mon fils lui a permi,  une dernière fois, , il lui as fait un bisous, lui a serré la main ,  ne l'a pas quitté,  mais nous ne l'avons plus emmené par la suite,  il a beaucoup pleuré, car il ne voulait pas l'admettre que son papou était de l'autre côté,  il est là près de nou, près de moi, je garde en moi tous les bons souvenirs, les mauvais, je les ai expédier au diable, j'ai fait le tri de tout ce qui était beau dans la vie, tout est en moi sur mon coeur, le jour ou il est entré dans son dernier lit tout capitonné, je lui ai posé sur le coeur, la photos de Kévin dans un grand coeur rouge, et j'ai posé  un coeur a moi  en tissus rouge  pour qu'il l'emporte avec lui au paradis, j'ai aussi mis dans ses mains , la lettre de sa petite Orlanne,  puis  sans un mot, il est monté là , ou tout est beau, là ou il y a pas de frontière,  là, ou tout est paix et amour, là ou toute spersonnes sont des anges qui veillent sur nous  , là , dans l'infini  de la galaxie, le ciel, les étoiles, les planetes , enfin l'éternité,  ou toute personne finit sa vie,

sb530.jpg

                        Il pleut fort, je vous souhaite une bonne soirée, mes amies,

                                  Gros bisous de nous, Orléanie

sb900.jpg

ughpnn0q.jpg

sb73.jpg