0_dcc52_da38b9a4_orig.jpg

 

                                                 Les souhaits inutiles, suite 2,

 

 Puis il entendit de nouveau la grosse voix :

<< Non , tu n'es pas fou . La chance tourne  et il va falloir la saisir au vol .  Ecoute-moi bien :  je te promets d'exaucer  tes trois premiers voeux .  Et ce n'est pas un jeu , ni une plaisanterie . Je suis sérieux .>>

Zaher, qui n'avait pas perdu le sens de l'humour , répondit :

<< Tout de même , on n'est pas dans un conte  des mille et une nuits ?

- Non , mon cher,  mais dans un conte de Charles Perrault !

- Désolé , mais cet homme  n'est pas de chez nous . Jamais entendu parler de lui .

- Qu'importe , cesse de pinailler  et prononce le premier de tes trois voeux .  Si tu ne fais rien,  le pauvre Charles  souffrira dans sa tombe . Tant que l'on raconte ses histoires , il demeure vivant . Si d'aventure on se mettait à douter , il tomberai dans l'oubli . Tu sais, l'oubli , cette immense jarre  où l'on jette ceux  qui sont sans importance  et dont personne ne se souvient  . Sous la jarre , il y a le feu ...

- C'est l'enfer !

- Ca y est , tu as compris . Allez , vite ...

- Il faut que j'en parle à Bouchra , ma femme ,

- très bien , tu es un bon mari , alors je t'attends .>>

ee005e8a46e901227f92c763e27494f7.jpg

 Zaher prit le chemin de sa maison d'un pas léger .  Il se serait presque senti heureux , impatient  qu'il était d'annoncer la bonne nouvelle à son épouse . Aussitôt qu'elle le vit , celle-ci s'exclama :

<< Ah !  Tu as vendu tous le stock de babouches !  Tu as enfin fait une bonne affaire ?  Tu as dit  ses vérités a ton salaud de voisin  qui détourne tes clients ?  Tu as enfin osé augmenter le prix des babouches cousues avec du fil d'or ?

- Non , mieux que ça , j'ai rencontré quelqu'un d'extraordinaire , quelqu'un qui va nous rendre riches .

- Les gens extraordinaires  qui se soucient du bonheur  des autres  ne courent pas les rues , et toi,  tu ne te méfies jamais assez . Alors, c'est quoi , cette histoire ?  Tout à coup quelqu'un se préoccuperait de notre vie  et voudrait améliorer notre ordinaire ! Mais tu as fumé , ma parole , approche un peu que je rspire ton haleine ... Tu as fumé  du kif , ça se voit et ça se sent : allez , va passer ta tête sous l'eau  et reviens m'aider .>>

Il lui expliqua  que ce n'était pas d'une personne  qu'il parlait,  mais d'une voix qui venait du ciel . Bouchra faillit s'évanouir .

belles images personnages

<< Et tu l'as cru ! C'est la pauvreté qui te joue des tours , mon pauvre ami , non seulement tu as encore fumé , mais tu as du avaler un de ces gâteaux truffés de produits  qui donnent des allucinations . Pose ton balluchon et viens m'aider à laver la vaisselle .>>

 Zaher insista , puis se proposa de faire un voeu , juste pour voir . Il s'installa devant la cheminée et rêva à voix haute :

<< Je verrais bien , là,  sur ce feu de bois ,  un petit agneau  en train de griller lentement ... >>

 Il se lêchait déjà les babines . Sa femme , qui lui tournait le dos , continuait de se moquer de lui :

<< C'est ça, un agneau , une jarre d'huile d'olive , une autre de beurre , du blé , de la semoule, des dattes,  des raisins secs , berf,  de quoi tenir une saison d'hiver ...>>

 Mais a mesure qu'elle égrainait ses voeux , ils se concrétisaient . Zaher en fut à peine surpris .

" Regarde "  !!

Bouchra  en eut le souffle coupé . Un agneau de lait  tournait en broche  au-dessus du feu , des sacs  et des jarres  alignés a côté de la cheminée !  Mais tout cela ne lui suffisait pas . Elle fit alors une remarque , qui chagrina son mari :

<<  Tu ne penses qu'à manger :  au lieu de demander de l'or, des perles, des diamants , tu réclames un gigot ! pauvre homme , je te savais stupide , mais pas à ce point . Heureusement , il nous reste deux autres voeux  que le ciel  semble prêt à exaucer . Enfin, le ciel , ou ton rôle de bonhomme  .

3674c8c166f977c521b5989e1bcdf092.jpg

- Très bien . Rendons-nous au bois , et cette fois , réfléchissons  bien avant de prononcer le moindre mot .>>

Contrarié , et quelque peu humilié , Zaher , pour se venger , songea un instant à faire le voeu de devenir veuf , mais , brave homme , bon comme de la mie de pain , il n'en fit rien .

La pauvreté  est mauvaise conseillère  . Elle pousse les gens a commettre des erreurs , a se prendre pour ce qu'ils ne sont pas , à franchir les limites de l'interdit .

Zaher était conscient  de tout cela , mais ne savait comment faire  pour que son épouse accepte la réalité et remercie le ciel  d'être en bonne santé .

<< Sais-tu , Bouchra , que le meilleur capital de l'être humain c'est la santé , celle du corps et de l'esprit  ?

- Oui, je le connais , ton bla bla ... être  en bonne santé  et crever de faim  ...  être en bonne santé et admirer un coucher de soleil ...  Rien a faire  !  Je veux être belle et riche , je veux être couverte de bijoux  et de robes magnifiques , je veux que tous les regards se posent sur moi  et envient ma condition ... Je veux tout ,  sortir défi nitivement  de la misère  et jouir de la vie à pleines dents . Assez de cette vie , petite et pitoyable ...

8eed60cc3fc59ac41ac4a7ba435f45f9.jpg

- Mais nous nous aimons !  Moi je t'aime , je ne pourrai pas vivre sans toi ...

- Oui, c'est ça ,  arrête de te raconter des histoires .

- Puisque tu mets tout en doute , viens avec moi  dans le bois  et tu entendras la voix  de celui qui veut exaucer nos voeux .>>

Zaher  était assez désemparé , mais il imposa le silence  au moment d'entrer dans le bois .  Il fit signe à sa femme de se taire . Bouchra portait l'agneau  cuit autour du cou  . Elle n'arrivait pas a le détacher , on aurait dit qu'il était collé à sa peau . Elle pestait  de plus en plus fort . Son mari  fut pris d'un fou rire , ce qui l'énerva plus encore  . Elle était maintenant devenue hideuse , de la graisses dégoulinait de ses joues  et ses épaules  . Et plus elle pensait  à ce qu'elle allait demander , plus son physique changeait d'apparence .

<< Ton voeu , c'est un piège ! C'est de ta faute , tout ça . Montre que tu es un homme  et débarrasse-moi de cette viande  qui pue . Je n'arrive pas à la décoller de ma peau  . Demande a ton bonhomme de me l'enlever , si toutefois il existe .>>

                                                    A suivre demain .....

belles images personnages

                               Bisous du soir les amies,

 Demain je vous raconte la suite qui paraît très émouvante,  car la fin est très belle puisque Bouchra et Zaher vécurent plus heureux que possible,  mais je ne vous en dit pas plus, c'est plsu   le sens du conte,  a vouloir en  vouloir trop parfois,  ......  demain la suite et fin .

  cbcnvb.gif

              La journée fut belle est ensoleillée, j'ai pualler faire le tour du jardin en faisant attention a mon doigt de pied, il reste encore, un tout petit cm, car j'ai réussi a couper le tour avec un tout petit ciseau de couturière,  et j'ai rien senti puisqu'il est mort l'ongle, l'autre qui est bien repoussé  est presque jusqu'en haut, mais ça fait mal si je met des baskets ou bottes, donc comme c'est gelé dehors je reste en savate,  j'ai pas mal,  par contre,  mes arbres de judée, qui était en fleurs, sont gelés  et n'ont pas sortis leurs belles fleurs roses, il refleurira encore une fois au printemps et peut-être sera t-il plus beau,   c'est dommage,  bon l'hiver c'est bien pour les terres qu'il gèle ça va tuer les microbes e tles larves de bête au jardin,  ;

Mon jasmi lui aussi est gelé, mais bon ça on y peut rien, ,encore deux mois d'hiver,  donc on peut encore avoir des neiges,

hjgj_8.gif

 Je vais regarder ce soir, la chaine 3,  " meutre au paradis avec Josaine Balasko, j'aime bien ,   Joséphine je l'ai déjà vue,  et pas grand cchose d'autres,

                                Je vous souahite une bonne soirée a toutes, avec de gros bisous de nous, Orléanie

d89fb44f.gif

 J'ai vu aujourd'hui, 5 belles biches  juste en -dessous de chez moi, dans le pré, elles mahgeait tranquillement, j'ai bien passé 1h a les regarder, , puis j'ai vu aussi un gros renard,  il s'est arrêté  sur la route, il marchait sur trois pattes le pauvre, il devait avoir mal, mais a continuer sa route  pour suivre le chemin de halage le long de la ligne SNCF, toujours sur toris pattes,  il me regardait de temps en temps puis repartait trottinant ses trois pattes, sur le ballast, , surement un chasseur, il y en avait un en bas de chez moi, ara le connaît bien celui-là, il est toujours a la chasse,

  Bonsoir les filles,  j'avais oubliée de vous signaler ce fait, car j'aime bien les biches,

                            Bisous , Orléanie

a5e65b55.gif

a142f48d_2.gif

gfgfg_17.gif

Capture-GIF00_2.gif