4682586.png

 

                                                 Le conte du petit renard qui avait perdu son père trop tôt ,

Il était une fois un renardeau qui avait perdu son père alors qu'il n'avait que cinq ans . A cinq ans , vous le savez , c'est difficile de dire la colère qu'il y a  tout au fond de soi . D'autant plus difficile que cette colère , le petit renardeau la ressentait justement contre son père mort !  

Une colère qui aurait pu s'exprimer aunsi , s'il avait eu les mots pour le dire :  << Papa , tu n'avais  pas le droit de mourir , moi, j'avais encore besoin de toi . Tu aurais du faire attention à ta santé , protéger un peu plus ta vie , car la mienne  est encore trop fragile  . Et puis que tu sois , mort signifie aussi que , tu ne seras plus là pour m'aider , pour me rassurer , pour me faire découvrir l'immensité du monde , pour me montrer comment un renardeau peut apprendre à devenir un renard adulte ...>>

4682795.png

Ainsi gardait-il en lui toute cette colère . Mais vous savez qu'une colère qu'on garde au fond de soi sort quand même , explose au moment où on l'attend le moins . Ce qui fait  que cette colère sortait du corps  du petit renard  de temps en temps , de façon inopinée  et violente .

 Elle éclatait sur ses petits camarades  à l'école  et plus tard  contre tous ceux qui n'avaient pas la même opinion que lui ... Vous commencez  certainement à comprendre que cette colère tentait de masquer , de cacher en fait une blessure qui s'était formée , chez le petit renard , à partir de la violence reçue par la disparition de son père .

4682794.png

Comprenez-moi bien : quand un enfant renardeau réalise que son père est mort , qu'il ne le reverra plus , qu'il ne pourra plus l'embrasser ou jouer avec lui , vous devez bien entendre que cette disparition , celle de quelqu'un d'important que l'on aime , fait violence à celui qui reste , et que cette violence s'inscrit dans le corps encore fragile  du petit renard , comme une véritable blessure .

 Ses proches ou sa maman , s'ils avaient compris l'impact de cette violence produite par la perte d'un être cher, auraient pu inviter le renardeau à trouver un onjet , à faire un dessin ou un modelage avec un peu de terre qui puisse représenter la violence  reçue par la mort de son papa .

Un parent , un proche auraient pu l'accompagner pour qu'il puisse déposer cette violence sur la tombe de son père , avec un petit mot expliquant  qu'il s'agissait d'une démarche symbolique :  << Papa, je te rends , à travers cet objet , la violence que ta mort m'a faite , je ne veux plus la porter en moi , je ne veux plus risquer de la retourner  ni contre moi ni contre les autres , ni plus tard , peut-être,  contre mes propres enfants  ! Cette violence liée à ta mort  te revient ... >>

4682792.png

 Quand ils sont informés  qu'une telle démarche est possible , beaucoup de parents , au pays des renards , s'offusquent .

Ils pensent  dans un premier temps  qu'un renardeau  ne peut pas comprendre le sens  et la finalité  de cet acte symbolique , ils prétendent  que leur enfant  est trop petit , qu'aborder avec lui ce sujet  risque même de le perturber davantage .

Et pourtant, beaucoup d'autres parents , assez nombreux, savent , pour l'avoir expérimenté , combie il est important  de permettre à un enfant  de se résponsabilité par rapport à ce qu'il ressent !

D'ailleurs , si on pouvait aider ce petit renard à entreprendre cette première démarche , il serait possible de lui proposer , dans un deuxième temps , de déssiner ou de modeler  quelque chose représentant  cette fois  tout l"amour  qu'il avait pour son père  et qu'il ne pourra plus lui donner .

Avec iun petit mot d'accompagnement , il pourrait lui dire :

<< Je te le donne , papa, tout l'amour  que j'ai en moi  et que j'aurais pu partager avec toi dans les vingt , trente ou quarante prochaines années , si tu avais vécu plus longtemps ...>>

4682608.png

Il est a peu près sûr que si cet enfant renard réalise ces deux démarches symboliques , il deviendra plus solide à l'interieur  et donc capable de traverser sa vie d'enfant et d'adolescent  avec moins de doutes , avec plus de confiance  en lui,  avec plus d'amour pour lui-même .

 Il pourra mieux se respecter  et entrer  dans l'existence  qui l'attend  avec des énergies plus lumineuses  et plus dynamiques , qui l'aideront , plus tard , à vivre sa vie de renard adulte !

 J'ai écrit ce conte pour un petit renard  qui a perdu son père tout récemment .

4682533.png

 Mais s'il s'était agi d'un renard adulte  je lui aurais dit , tout aussi bien,  qu'il est toujours possible , même des années plus tard , d'entreprendre cette démarche symbolique  afin de soigner en lui l'enfant blessé par la mort  de son père  survenue quand il avait  dix ans  .

 Je lui aurais par exemple proposé de retrouvé une photo de lui cette année-là , de se rendre  sur la tombe de son père  et d'y déposer  au nom de l'enfant  qu'il a été deux objets symboliques :  l'un  représentant la violence  reçue par la mort de ce père  t l'autre tout l'amour inemployé  qu'il avait encore en lui pour son papa .

 A mon avis,  ce serait le plus beau des cadeaux  qu'un petit renard ou un renard adulte puisse s'offrir pour se reconcilier  avec le meilleur de lui-même .

4682535.png

                                                  Jacques Salomé

 

                             A plus les amies,  Gros bisous, Orléanie

4682542.png

4682546.png

4682547.png

4682548.png