Un livre, une histoire, dans l'histoire , la vie de <jude le frère de Jésus,

                                                     Chapitre 13 ,

Mon père , dit Jude, homme juste  qu'on disait issu  de la postérité du roi David ,  était un charpentier  qui fabriquait des portes , des jougs,  des bras de meule  et des manches de charrue. Ses voisins le surnommaient " Netzer " ,  " le rejeton " , car malgré la modestie  de son état , il était fier  de la souche  dont il sortait  et des nobles ancêtres  dont il avait hérité la vigueur . Mais je ne connus ni sa force ni son visage : il mourut peu de jours avant ma naissance ;  et je naquis  fils de veuve , suçant les larmes  du deuil avec le lait .

 Mes frères Jacques, José  et Simon n'étaient  alors que des enfants  qui couraient de tous côtés , dénichant les oiseaux  et sautant dans les flaques .

Et qu'étais-je , moi-même ?   Une bouche sans bras , un nouveau-né prisonnier de ses linges ; aucun de nous , orphelins , ne pouvait nourrir les autres .

                                                      gifs barres

Or nous n'avions plus d'oncles . Et les gendres de ma mère nous refusèrent  tout secours . Jurant  sur leur propre tête  qu'ils avaient réservé le tiers de leurs biens pour le trésor du Temple , ils dirent : " Ce dont nous aurions  pu t'assister est qorbân : de cette promesse d'offrande , nous ne pouvons même plus distraire un centime pour soi . " 

Et quand ils moissonnaient ,  et que mes frères Jacques  et José allaient glaner derrière eux , ils ne laissaient tomber de la gerbe aucun épi . Ils disaient : " Les veuves  sont plus avides que les sauterelles " . ; et ils ramassaient tous les grains  jusqu'au dernier , en hommes au coeur endurci .

Alors Jésus  renonça a descendre dans les palines  pour y chercher la voie du Seigneur  ainsi qu'il le désirait ;  et il ne se retira pas au désert pour écouter la parole du Très-Haut  que faisaient résonner , au milieu des bêtes sauvages , tant de Rabbis  et de saints .  sans un soupir , il ceignit ses reins et,  tel le pillier maître  qui supporte la maison , il soutint seul , par son travail , toute notre famille .

                                                   gifs barres

Jésus connaissait  depuis l'enfance le métier du bois et il savait , comme notre père , tracer un compas et manier la tarière ou le maillet . Cependant , tant que Joseph avait vécu , c'était à notre petite vigne  et à nos brebis  que mon frère , l'Elu du Seigneur , avait donné la plupart de son temps . 

Nos villages , en effet,  ne sont pas comme les villes des Grecs , les toits  de nos pauvres maisons sont des terrasses d'argile , et nous n'avons pas de lits pour les repas ;  aussi il y a peu d'ouvrage chez nous  pour des charpentiers .

Un jour, ma mère me raconta  ce qui s'était passé avant ma naissance . Elle dit : " Pour payer la dîme des prêtres et l'impot du tétrarque , ton père et Jésus ont dû souvent  sortir de chez nous pour se louer dans la Galilée  des païens  ou dans le pays de Golän .

Hérode Antipas  leur faisait poser les poutres des palais  que lui est son frère Philippe  construisaient pour leur cour  et leurs amis romains . Or, ton père haïssait Césarée , et Juliade , et Sépphoris , toutes ces nouvelles villes où les païens sont mêlés  avec les Juifs , où la nourriture est impure , où la loi de Moïse  est bafouée .

                                                  gifs barres

 Il détestait aussi les palais d'Antipas , ce Juif infidèle qui a poussé l'abommination jusqu'à faire peindre  des images d'animaux sur les murs .

Et chaque fois qu'il quittait la ville du tétrarque , cette ville pleine d'images taillées à la ressemblance des hommes , ton père secouait la poussière de ses sandales en témoignage  contre elle . Et voici ; un jour que,  quittant cette cité  avec ton frère bien-aimé seulement  âgé de douze ans , des brigants tombèrent sur eux en chemin et les privèrent du fruit de leur labeur , une autre fois , ce furent des soldats du tétrarque , des mercenaires syriens mangeurs de pors , qui les dépouillaient en les rouant de coups parce qu'ils portaient la frange bleue à leur manteau .

ET, dans ce temps , ton père me dit : " Il est écrit : Tu ne muselleras pas le boeuf , tu lui laisseras manger la paille quand il foule le grain , car la peine de l'ouvrier mérite salaire .  " Or , quel salaire , moi Joseph , ai-je retiré jamais de ma peine  ?

Outrages et humiliations !  De mon pain , des étrangers se rassasient ! "

 Et , entendant  nos petits enfants demander à manger , il pleurait

                                         gifs barres de séparation

Mais n'est-il pas écrit aussi : " A celui qui n'a pas on enlevera ?  Voilà pourquoi , fils des pauvres , nous restions pauvres . cependant , nous n'en souffrions pas ; enfants des montagnes , bien éloignés des forteresses  d'impiété où la vaisselle d'argent est aussi commune sur les tables que la poussière  sur nos chemins nous ignorions tout de la richesse .

Et quand un vagabond  desséché par la faim passait dans notre village , nous nous étonnions même de nous trouver si fortunés; : une maison , un âne , deux chèvres , une aire à vanner , et un gros figuier devant la porte ...

Avec reconnaissance pour la bonté du Tout -Puissant , nous faisions au miséreux l'aumône du pauvre ; une gorgée d'eau  bue à la cruche , une bouchée de pain trempée dans l'huile , un oignon doux .

gifs barres de séparation

 A plus tard les amies, Bonne lecture, j'adore lire avec vous,   j'espère que vous aussi, je pense qu'un brin , de lecture,  qui vaut le coup d'être lue, une page,  c'est un palisir a plusieurs,  donc a vous de me dire si vous voulez que je continue  ma lecture avec vous, ,

                         Gros bisous,  Orléanie

gifs barres de séparation

gifs barres